Montréal

Nous voici à Montréal… Pour combien de temps? l’avenir nous le dira, mais laissons cette question pour plus tard!
A peine arrivés, nous avons (après une pause nécessaire au lavomatic du coin) retrouvé Pierre, un copain de maman dans… une crêperie bretonne!

DSCN3625Quel dépaysement, on entend Mamé d’ici! Oui mais cette fois, c’est pour une crêpe au sirop d’érable, histoire d’être local!
Le lendemain, nous avons la mauvaise surprise de nous réveiller sous la pluie… Qu’à celà ne tienne, Montréal est célèbre pour sa ville souterraine, c’est l’occasion. On déambule donc dans les sous-sols de la ville (qui drainent quand même 500000 personnes par jour en hiver sur 32 km de réseaux). On apprend, au passage, que c’est Pei (l’architecte de la pyramide du Louvre) qui en a été à l’origine.

Au bout d’un moment, l’air frais nous manquant, on rejoint le parc Jean Drapeau sur l’île Sainte-Hélène pour admirer la bulle de Biosphère et gambader sous la pluie! Le tout après avoir retenu notre respiration pour le passage sous le Saint Laurent en métro…  :o)

Le lendemain, nous passons une matinée très instructive et électrisée à l’Electrium où les filles se font dresser les cheveux sur la tête!

Au passage, on admire le Québec qui réussi la prouesse de plus de 99% de production électrique issue de l’énergie hydraulique (renouvelable). La guide nous a d’ailleurs expliqué qu’une partie de la production était vendue aux USA en été, ce qui permettait aussi pour eux de moins souffrir des pollutions liées aux énergies fossiles que les vents portent du sud (les USA) vers le Quebec.
La météo a l’air de changer vite par ici… L’après midi, c’est le retour du grand beau temps et au moins 24° (Celsius pas Farenheit bien sur)! Il est donc temps de retourner en ville. En nous garant, on a une petite pensée pour Aymeric et les chasses au marmottes dans les alpes: il y en a une sur le parking qui a l’air beaucoup moins effrayée que ses congénères européennes.

Nous rejoignons alors le vieux Montréal et le port, pour une petite balade… Avec un but avoué: découvrir les queues de castor dont nous a parlé Gwen! Verdict positif de toute la troupe:


C’est par la suite que les choses se gâtent…
Notre dernière étape de ce qui devait être notre dernier jour à Montréal était le mont Royal, mais Bôtiluth en a décidé autrement. Dans la montée, nuage de fumée noire et bruit suspect. Après une analyse externe, ça ressemblerait bien à un turbo qui nous a lâché. Nous sommes donc ce soir garés à proximité d’un garage Ford qui nous donnera le verdict demain matin: A suivre!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :