Sam’s Diesel

On pense partir en voyage pour découvrir des beaux paysages, des monuments… Mais nos dernières 48h resteront à coup sûr dans nos mémoires pour tout autre chose, pas moins positivement!
Notre turbo était effectivement cassé, comme nous l’avions pressenti. Nous en avons rapidement eu la confirmation au garage ford que nous avions repéré. Là où cela se corse, c’est pour obtenir les pièces nécessaires: rien de semblable par ici. On cherche alors plusieurs options, moi en France et Hugo (du garage) dans les réseaux Ford d’amérique du nord. Je suis rapidement bredouille: Ford Dreux ne peux pas m’organiser d’envoi car « le magasinier est en vacances » (sic), mais la palme d’or reviendra sans aucun doute au service client d’Oscaro qui me répond gentiment qu’ils ne font pas d’expéditions hors de France, cependant ils me conseillent malgré tout de m’abonner à la newsletter, ainsi je sera informée dès qu’ils mettront ce service en place!!!
Bref, Hugo a finalement été plus efficace: n’ayant pas de solution, il nous adresse à Sam, un mécano spécialisé dans les moteurs diesel qui saura nous aider.

Et effectivement, lui et son équipe ont été d’une efficacité dépassant toutes nos attentes. Le turbo est démonté sans tarder, le bloc est envoyé chez un usineur du coin qui nous le refait pendant qu’une mécanique neuve est expédiée en urgence depuis la Californie en une nuit! Le lendemain après midi, après un gros nettoyage (les débris ont pollué les conduits) et une vidange, Bôtiluth ronronne à nouveau parfaitement!
Pendant ce temps, on s’amuse à regarder nos voisins de campement, Thémis se prend pour une écolière nord américaine! Puis, maman propose une super balade: il y a un parc pas loin, allons y faire un tour… Nous voilà donc marchant le long d’une autoroute, vers un parc sans jeux mais plein de moustiques! Heureusement que des écureuils nous font oublier cette déconvenue.


En rentrant, et après une bonne douche, c’est séance tatouages pour la grande joie de tous! Mais ce sont les hot dog de papa qui rétabliront la côte parentale ce soir!


De toute cette expérience, le plus extra aura été l’accueil que nous avons eu. Déjà, à peine arrivés, c’est avec une grosse boite de donuts que Sam a réconforté les enfants. Le lendemain matin, rebelote: Sam amène mini donuts pour les enfants et croissants pour les parents… Et à midi: surtout ne cuisinez pas, c’est barbecue! C’est Sean, un client habitué à venir cuisiner pour l’équipe (qui s’apparente plus à une famille!) qui est aux fourneaux, avec en prime cheesecake au dessert: pique-nique au milieu du garage, un de nos spots les plus atypiques!


Sam et Sean sont tous deux adeptes de camping car, mais les leurs ont une autre dimension que notre Bôtiluth. Ils s’amusent de nous voir faire la lessive dans un « bear barrel », les leurs sont équipés de lave linge et de sèche linge!!! Ils sont intéressés par notre périple et nous donnent plein de précieux conseils pour la suite du voyage. On espère pouvoir bientôt leur rendre la pareille en France!

Nous avons eu ici un accueil et une aide que nous n’aurions osé espérer, Sam a réellement tout mis en œuvre pour nous dépanner rapidement, le tout pour une somme plus que raisonnable (ce qui tombe bien car nous craignions une sévère entaille dans notre budget « urgences »).

Si vous avez un problème de moteur à Montréal, je n’ai qu’une adresse à vous conseiller: Sam’s Diesel, 9800 avenue Henri Bourassa!

9 commentaires sur “Sam’s Diesel

Ajouter un commentaire

  1. En effet quelle histoire! Finalement une rencontre utile et conviviale! Que demander de plus 🙂 avec une petite troupe en pleine forme! Bonne continuation pour la suite. On vous embrasse bien fort! Ici nous récupérons nos filles ce soir, mes parents nous les ramènent de la Drôme où elles sont restées un temps record sans nous 😦 et les cartons s’empilent… A bientôt!
    Stéphanie

    Aimé par 1 personne

  2. Coucou,
    Un bon génie (Sam ?)était avec vous dans cette aventure qui s’est heureusement passée dans un lieu civilisé (car un peu français!).
    Cela étant passé il vous reste le bonheur de ce beau voyage.
    Merci pour toutes ces photos qui font un magnifique album !
    Nous vous embrassons tous.
    Sylvie et Jacques

    Aimé par 1 personne

  3. Arf, pas de bol pour vous, surtout dans le 1er mois de l’aventure. Mais ce qui est interressant, c’est que la casse de la Shaftwheel est liée au grippage de la géométrie variable par la calimine ( contrairement a l’Impeller qui se grippe a cause du manque de lubrification, moins cool pour determiner la root-cause ). Les seules solutions connues pour éviter que cela recommence, c’est soit la désactivation de l’egr ou de monter dans les tours régulièrement 😉

    J'aime

  4. Saloperie de turbo, on a eu un problème similaire avec notre voiture en Nouvelle-Zélande. Ce sont les aléas du voyage comme dit Gilles ! Mais pour un turbo vous vous en êtes super bien sorti, avec une belle aventure humaine à la clé. Nous avons passé la soirée avec la famille qui nous a parlé de votre blog ! Super ! Belles images, textes courts et agréables à lire. On vous souhaite le meilleur pour la suite, on continue à vous suivre. Des bises !

    Gilles, Martine, Felix, Tom et Carole.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :