Les Badlands

Attention les yeux… En passant à l’office du tourisme d’Omaha, on nous a conseillé de modifier notre itinéraire pour passer par le parc des Badlands. Nous y sommes restés deux jours!

En entrant dans le parc, on passe directement de plaines, peuplées de vaches et de maïs, à un paysage lunaire. A perte de vue, on voit des monts plus ou moins escarpés qui alternent les strates blanches et rouges. Les «waHou» nous manquent tant il y en a et tant chaque virage nous amène sur encore plus beau, encore plus surprenant.

En plus des paysages, nous découvrons vite la faune. Nous commençons par les chiens de prairie qui, par centaines, crient en sortant la tête de leur terriers, porte d’entrée de leurs grandes galeries souterraines. Il y en a partout, et ils font un sacré boucan! Nous croisons ensuite des chevreuils et des chèvres, les animaux sont ici maîtres des lieux : ils ont la priorité pour traverser  !

Mais le clou du spectacle, nous l’avons sur le chemin de la zone autorisée de camping… Chemin qui tient d’ailleurs plus de la piste, on aurait du se méfier vu le nom…

Ça y est, nous roulons désormais à coté des bisons! Nous nous attendions à en voir à un moment de notre trajet, mais autant, si près, si tôt, c’est une émotion particulière. L’animal est imposant, tranquille, mais on se sent tout petit quand même… Arrivés au bivouac, quelle n’est pas notre surprise de constater qu’ils seront parmi nous pour la nuit, quelle expérience! Les autres compagnons, nous n’avons heureusement fait que les entendre, ce qui nous suffisait amplement : les coyotes semblent également nombreux et affamés par ici.

Le lendemain, je me lève pour admirer le lever de soleil, c’est grandiose… Mais la meilleure comparaison qui me vienne est «le roi lion» (on a les références qu’on peut). Tout est grand et calme, à part un coyote qui tourne encore dans les parages. Les couleurs sont chaudes, bref, un moment unique (pas vraiment rendu par les photos), avec en prime un troupeau complet de bisons !

Après une séance d’école allégée (comptine, dictée, opérations), nous partons à la conquête des sentiers de découverte. Ils sont aménagés dans les différents endroits clef du parc et nous permettent de découvrir les facettes du paysage ainsi que les différents fossiles que l’on peut y trouver.

L’un de ces parcours est un peu plus dur que les autres mais nos grimpeurs se débrouillent de mieux en mieux. Et la récompense de la vue est à la hauteur!

NB: cherchez les silhouettes en haut à droite…

IMG_9444

Les Badlands, «mauvaises terres» qui tiennent leur nom tant par l’absence de culture que par la difficulté de les traverser nous laisseront un bon souvenir impérissable.

3 commentaires sur “Les Badlands

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :