Santa Rosalia

Retour sur la côte de la mer de Cortes, nous arrivons aux abords de la ville de Santa Rosalia. Ce premier abord n’est d’ailleurs pas fameux : à l’entrée de la ville, le paysage se partage entre mines et décharges à ciel ouvert. Et entre deux, on trouve des maisons dont on ne sait trop dire si elles sont habitées ou non. Elles sont à moitié effondrées, et toujours entourées de carcasses de voitures. Les ouragans font du dégât par ici, et a priori il y en a eu un majeur il y a deux ans.

Notre bivouac pour la nuit sera d’ailleurs un endroit improbable : au bout d’un chemin défoncé, nous arrivons sur une barrière qu’une dame vient nous ouvrir. Elle nous indique de stationner sur un bloc de béton resté intact, tout autour, on voit les vestiges d’un camping de standing… Resté en l’état après le passage du typhon.

Malgré tout, nous y avons du wifi, ce qui, pour le coup, est un luxe maximum par ici!

Le lendemain, dès l’aurore, nous admirons la lagune où trouvent refuge de nombreux oiseaux. Le spectacle est passionnant et il est difficile de se concentrer sur les cours de mathématique pour Ethel…

En fin de matinée, nous rejoignons le centre de Santa Rosalia afin d’y visiter une curiosité pour nous autres français : une construction de Gustave Eiffel! L’église Santa Barbara a en effet été réalisée pour l’exposition universelle de Paris en 1889, puis démontée et envoyée par bateau dans cette ville où les français avaient quelques intérêts dans les mines. Elle semble avoir tout à fait trouvé sa place ici et son architecture en coque de bateau (vu de l’intérieur) nous plait beaucoup. On retrouve bien dans la structure des similitudes avec notre dame de fer!

Par la suite, nous découvrons le centre ville, bien plus avenant que la périphérie… En particulier quand les enfants trouvent le parc de jeux dont nous étions sevrés depuis quelques temps!

Les petites rues avec des maisons colorées, de la végétation d’alignement très différente de nos rues françaises et la fête des morts qui se prépare. Un joli dépaysement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :