Nicaragua

Le temps presse, nous avons « trop » profité du Guatemala et de notre pause salvadorienne, il nous reste quatre jours pour atteindre le Costa Rica où Dadou et Papili doivent nous rejoindre lundi… Nous commençons donc par une traversée expresse du Honduras. Entrée le matin, sortie l’après midi, ce qui signifie tout de même la bagatelle de 4 postes de frontières ce qui n’est pas une mince affaire. En gros, 5h de route, 4h de paperasses, formulaires, photocopies, documents et chasse au bon interlocuteur, une journée chargée! Nous n’aurons donc pas vu grand chose de ce pays, des paysages toujours aussi majestueux, des charrettes tirées par des bœuf ou des chevaux et beaucoup de travaux, ce qui n’est pas du luxe vu l’état des routes qui n’y ont pas encore eu le droit. Ce ne sera peut être que partie remise car il nous a laissé une bonne impression.

Nous faisons une petite étape au Nicaragua dans la ville de Leon. Cette petite ville nous plaît, nous y retrouvons de beaux bâtiment et des rues animées. L’ambiance du pays nous semble, depuis notre arrivée de la veille, bien différente de ce que l’on a vu en Amérique centrale jusque là. Les chaines américaines sont de nouveau présente, la sécurité est tout autre, on se gare sans soucis dans la rue pour dormir. Nous avons l’impression de revenir doucement à des repères connus, c’est un peu moins l’aventure! Sur la place principale, nous découvrons deux statues immenses, d’une grande et large femme accompagnée de son petit mari rondouillard. Plus loin, il n’y a pas une mais plusieurs crèches de noël, toutes soignées dans la réalisation : nous en profitons comme des vitrines des grands magasins parisiens d’habitude! Puis les enfants et surtout Joshua se dégourdissent à nouveau les jambes en coursant les pigeons.

Nous finissons notre tour de la ville par une expérience amusante et innovante : nous montons sur le toit de la cathédrale. Et, là haut, il faut être pied nus! Les petits sont autorisés aux chaussettes vu la chaleur de la pierre. C’est donc ainsi que nous ferons le tour, observant tout à tour les coupoles, les rambardes et la ville, à nos pieds, cernée de volcans. Une sensation très apaisante!

Mais il nous faut déjà repartir, Nous traversons rapidement Managua sous la pluie, mais en s’offrant tout de même un double passage dans l’allée principale où les crèches sont à nouveau par dizaines. Sincèrement, cela nous semble encore valoir plus que largement les champs Élysées (et on est chauvins!), d’autant que les centaines d’ampoules nous laissent à penser que le spectacle doit être époustouflant de nuit.

Notre dernier bivouac sera au point de vue de la lagune Apoyo, un endroit magnifique qui n’est malheureusement pas mis en valeur par le mauvais temps… Nous n’avons vraiment pas vu beaucoup du Nicaragua mais, dès que l’occasion se présente, nous serons ravis de corriger cela!

2 commentaires sur “Nicaragua

Ajouter un commentaire

  1. Nous vous souhaitons un très joyeux Noël.
    Il paraît que le Père Noël vous a repéré… même sans cheminée… il connaît le chemin.
    De très grosses bises à la tribu des 6H et à Dadou et Papili.
    Sylvie et jacques

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :