Tulcan

Nouveau passage de frontière pour les 6H et Bôtiluth. Celui ci est jusqu’à maintenant le plus long que nous ayons eu. Nous avons fait plus de trois heures de queue, et celle ci avait doublé de longueur lorsque nous sommes partis. Nous sommes une fois de plus rattrapés par l’actualité, car il y a ici environ 90% de Vénézuéliens qui visiblement ne sont pas là pour passer des vacances… Ceci explique l’engorgement du poste de frontière pourtant bien organisé.

L’après midi, donc, nous nous rendons dans la ville frontalière, Tulcan, qui possède un cimetière bien particulier.

Toutes ses allées sont bordées de thuyas, qui ont depuis des années été sculptés dans des formes surprenantes et imposantes. Il est difficile d’expliquer aux enfants que nous sommes dans un lieu de recueillement tant ils sont excités par ce qu’ils voient. Ils courent et crient dans ces labyrinthes grandioses. Nous passons sous des arcades vertes et trouvons d’un coté les tombes blanches, de l’autre des animaux étranges.

Plus loin, les statues végétales évoquent des formes précolombiennes, celles-ci côtoient un crucifix tout naturellement  !

Nous avons un peu l’impression de nous promener dans le jardin d’Alice au pays des merveilles, et les grandes s’amusent d’un câlin aux arbres… Ou autre  !

Nous sommes également intrigués des ornements que l’on trouve sur les tombes  : il y a des petits mobiles d’anges battant des ailes ou mieux, de danseuses Tahitiennes… Ici les morts ont du spectacle  !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :