Chan Chan

Bon, aujourd’hui, nous ne sommes pas chez les Moches, mais chez les Chimú (prononcer «chimou»  ! Oui, on va s’en rappeler aussi de ce nom là. On acquiert la culture comme on peut!).

Les Chimú donc, ont succédé aux Moches dans la région et ont, entre autres, fondé une ville qui a accueilli jusqu’à 250000 personnes : la plus grande d’Amérique du sud, rien que ça!

Là encore, la cité a souffert des dommages du temps, mais on voit les efforts de conservation du site qui est aujourd’hui classé au patrimoine de l’UNESCO.

La partie que l’on peut visiter est infime par rapport à l’étendue de la ville que l’on traverse rapidement.

Les zones en question constituent le centre, où on retrouve des palais et des emplacements religieux. Ceux ci ont la particularité d’être pour beaucoup regroupés. Quand on vient faire les offrandes, il est possible de faire le tour pour qu’aucun dieu ne soit jaloux!

Sur les murs, en adobe toujours, les bas reliefs sont bien conservés et restaurés, et consistent généralement en des frises qui reproduisent le même motif tout du long. On y retrouve des animaux, parfois un peu pixelisés!

Nous faisons un bon tour dans cet univers de sable, et sommes surtout marqués par l’ampleur du site, l’organisation précise des installations et notamment les réservoirs plantés géants.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :