Machu Picchu

En route pour le mythique Machu Picchu… Après avoir effectué la plupart des démarches à Cusco, et que Tad et Mamé y aient laissé au passage un bras et un œil tellement les tarifs sont hallucinants, nous embarquons dans le train à Ollantaytambo.

En effet, pour se rendre à Aguas Calientes, la petite ville au pied du site, il n’y a pas de route, juste une voie de chemin de fer qui longe la rivière. Le voyage est agréable, confortable et on profite d’une vue panoramique sur les pics verticaux et verts qui nous entourent. Nous changeons de paysage car nous descendons sur le versant amazonien de la cordillère et y retrouvons la végétation luxuriante des forêts humides.

IMG_2659

Arrivés à destination, nous faisons un petit tour dans la ville qui, bien que très (voir uniquement) touristique reste agréable avec ses rues uniquement piétonnes (et pour cause!). Coincés entre les hautes falaises, nous nous sentons tout petits, et il ne faudrait pas que des cailloux dégringolent du haut… Nous passons d’ailleurs devant des gros blocs de granits sculptés, il ne faudrait pas qu’ils descendent tout seuls de la montagne.

De retour à l’hôtel, nous avons droit à une petite séance au spa, pour compenser un malentendu sur le nombre de chambres et lits (oui, pas facile quand on débarque à huit)!

Le lendemain matin, le soleil n’est pas levé quand deux courageuses (ou folles), sortent dans la rue. Thémis a accepté ma proposition, nous montons toutes les deux à pied, les près de 450m de dénivelé qui mènent au Machu Picchu. Nous ne sommes pas les seules à faire là queue à 5h à l’entrée du pont en bas du site, mais pour sûr, notre grande est la plus jeune!

Il crachine un peu, mais on se dit que ça va se calmer… Et on attaque les marches qui font un sacré raccourcis par rapport aux lacets de la route des bus. Pfiou, pas facile, mais quelle expérience! On l’aura mérité notre Machu Picchu… Malheureusement, la pluie ne se calme pas, loin de là, et nous avançons dans le nuage. Nous voyons autour de nous les montagnes qui semblent flotter dans une mer blanche, l’impression est géniale, quoique un peu humide.

Au bout de plus d’une heure, Thémis commence (seulement) à fatiguer et ne veut plus avancer… Jusqu’à ce qu’elle constate que l’on voit l’arrivée! Elle part alors en courant, sous les yeux ébahis d’un jeune couple qui tente de reprendre son souffle…

Une fois en haut, nous faisons un petit saut sur le site avant de retourner attendre le reste de la troupe. Malgré le temps plus que voilé, la vision est incroyable. Cela donne comme un vertige de voir cette cité perchée dans le jour qui se lève. C’est une émotion à laquelle je ne m’attendais pas tant j’en avais vu des photos : être dedans, c’est autre chose!

Un peu plus tard, tous réunis, nous commençons le parcours et montons jusqu’au point de vue qui offre la célèbre image de la ville devant le second pic, le Wayna Picchu. La cité jouera beaucoup à cache cache pendant la majeure partie de la matinée, mais on a quand même réussi à le voir!

Un peu plus loin, Tad et Réhane décident de pousser vers le pont de l’inca. Craignant que la crapoulette fatigue, je les rejoins sur le sentier vertigineux. Au bout de celui ci, on trouve le fameux pont, pas très rassurant!

Une fois de retour, nous entrons dans la ville par la porte principale (la seule), et déambulons à travers les ruelles et les ruines. La pluie nous accompagne, mais cela nous permet de constater l’efficacité des réseaux pluviaux incas!

Le site est très étendu, nous y passerons plus de trois heures, à travers les différents temples et centres agricoles.

De chaque coté, les pentes sont vertigineuses, et ce sont autant les constructions que le paysage qui nous marquent. Au passage, tout le monde salue la prouesse de Thémis, on voit bien le dénivelé!

Mais ce n’est pas la seule, malgré le temps, tous les enfants marchent sans rechigner, s’imprégnant de ces lieux qui les auront marqués.

Nous redescendons vers midi, et nous réchauffons autour d’une bonne soupe et un repas chaud, bienvenus avec toute l’humidité de la matinée! Encore une fois, un grand merci à Tad et Mamé de nous avoir offert cette visite d’exception…

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :