La Paz

Nous descendons un peu de l’altiplano pour rejoindre La Paz… entre 3500m et 4000m d’altitude, comme quoi tout est relatif! La principale ville du pays en est la capitale administrative (OK Alex, tu n’as pas tort, plus haute que Quito…), nous irons plus tard visiter la Sucre, l’autre capitale!

IMG_5019

Pour l’heure nous partons à travers les rues en pentes découvrir cette ville immense. Nous cherchons d’abord les bâtiments principaux, à travers des rues aux constructions plutôt ternes et qui pour beaucoup ne semblent pas finies. Une ou deux exceptions nous plaisent cependant, mais on en fait vite le tour…

Nous faisons une halte devant le palais parlementaire qui a la particularité d’avoir sur la façade une horloge inversée. Ce qui fait parfaitement sens quand on sait que dans l’hémisphère sud, les cadrans solaires «tournent» en sens inverse de l’hémisphère nord! Cependant, le bâtiment bien ravalé détonne un peu à coté de son voisin effondré et du reste de la ville…

Sur la même place se trouvent le palais présidentiel et une cathédrale… Et surtout des centaines de pigeons, pour la plus grande joie de Joshua, comme d’habitude!

Un peu plus loin, à côté des diseurs de bonne aventure, des croix tressées de roseaux sont vendues sur les parvis d’église pour célébrer Pâques.

Nous poursuivons vers les zones de marché, où les stands débordent allègrement sur les rues, et faisons un crochet par le «marché au sorcières». Ici, on trouve toutes sortes de poudres et d’herbes, dont de nombreuses annoncent des vertus «viagresque»… Mais surtout, au dessus de tous les stands, sont accrochés des fœtus de lama séchés ou des bébés lamas blancs. Brrr, pas terrible, mais il paraît qu’il faut en enterrer sous sa maison lors de la construction pour que ça porte bonheur!

Le lendemain, nous prenons de la hauteur en faisant un petit tour dans le téléphérique flambant neuf qui dessert la ville de part en part. Cela contraste grandement avec les quartiers que nous survolons, mais nous permet d’apercevoir en même temps les building, les déserts environnants et les montagnes enneigées qui surplombent le tout.

Au hasard d’un terminus de ligne, nous arrivons dans une fête de quartier où nous assistons à une démonstration de danse traditionnelle plutôt agréable, une belle clôture pour notre séjour dans la ville.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :