San Cosme y Damian

On serait bien restés à Tranquilo… Mais comme nous rentrons finalement plus tôt que prévu, il y a encore pas mal de choses à voir et de kilomètres à parcourir. Il faut rejoindre Montevido (Uruguay) où Bôtiluth prendra le bateau fin mai. Après une petite étape en bord de rivière, notre itinéraire nous mène maintenant sur les traces des missions jésuites, à San Cosme y Damian.

Ici, l’église a la particularité d’être toujours utilisée, contrairement aux autres qui sont pour la plupart tombées en ruine après l’expulsion des jésuites en 1767. Même si elle a été rénovée, le style a été respecté et on trouve à l’intérieur des sculptures d’origine, réalisées à la fois par les pères et les guaranis.

Nous faisons ensuite le tour de la place principale et des maisons des pères, jusqu’à la grande église qui ne fût jamais achevée.

Dans toute cette région, partagée entre l’Argentine, le Brésil et le Paraguay on trouve de nombreuses missions, mais celle ci a en plus la particularité d’avoir accueilli Buenaventura Suarez, l’un des plus grands astronomes du XVIIème siècle. Il a notamment prévu, à la minute près toutes les éclipses de soleil et de lune sur plus de cent ans! Sur la place principale, nous nous attardons sur le cadran solaire qu’il a lui même fabriqué et qui aujourd’hui est toujours précis à environ 5 minutes, malgré la rouille sur l’axe.

La petite ville est dotée d’un observatoire où nous passerons la nuit. Là, plusieurs guides nous accompagnent et nous donnent des explications passionnantes et on passe beaucoup de temps à jouer avec un globe céleste. Cet objet génial permet de simuler, en fonction de la position sur la terre et de la période de l’année la répartition des étoiles et la trajectoire du soleil (en comprenant bien les équinoxes et solstices). C’est ainsi que l’on comprend bien pourquoi nous ne voyons pas la grande ourse ici mais la croix du sud, qu’on ne peut pas observer en France.

A la nuit tombée, nous observons directement les étoiles, mais des nuages viennent voiler le ciel. Une brève éclaircie permettra néanmoins aux parents de voir Jupiter et ses lunes dans un télescope impressionnant : on ne s’attendait pas à trouver de tels équipements dans cette petite ville!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :