Santa Teresa

Voilà l’Uruguay, dernier pays pour Bôtiluth avant la grande traversée (et un peu de repos bien mérité). Nous sommes hors saison car ici c’est déjà bien l’automne, et hormis les températures, on n’est pas fâchés car nous avons les lieux pour nous. Notre première nuit se fera à Punta del diablo, abrités de la plage par des dunes où les enfants jouent pendant des heures, tandis que les parents sympathisent avec un couple d’argentins de passage, en buvant du maté.

Le lendemain, nous nous rendons au parc de santa teresa où nous commençons par faire le tour du fort, qui semble gardé seulement par les vaches.

Nous passons ensuite un bon moment à admirer le littoral sauvage et ses grandes plages depuis le mirador installé sur une des nombreuses pointes qui parsèment la côte.

Enfin, après avoir bien goûté à la sérénité de ces lieux, notre trajet nous amène à une petite réserve animalière, où nous pouvons voir de plus près les drôles d’animaux que nous avons croisés sur la route : les carpinchos.

Ceux-ci partagent une large zone avec les nandus, que nous n’avions pas pu voir à l’état sauvage.

Il y a également là quelques volières, où nous retrouvons les oiseaux colorés et les perroquets qui disent «hola!», et tout autour des cochons d’inde, pintades et cochons sauvages qui eux s’amusent à regarder les petits H jouer!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :