Loreto

Nous avons quitté, à regret, notre plage de bahia concepcion pour poursuivre notre route vers le sud. En chemin nous admirons encore et toujours les paysages grandioses de la baja. D’un coté se découpent des montagnes abruptes, de l’autre de dessinent des petites criques turquoises sur un fond de mer bleu foncé. Le tout parsemé de cactus, sous un soleil sans nuage.

Notre objectif était de descendre assez rapidement pour rejoindre la Paz car nous commençons à avoir un peu (beaucoup) de retard dans notre timing, mais Bôtiluth en a décidé autrement. Au passage d’un « tope » (dos d’âne traitre non normalisé, spécialité mexicaine), nous perdons un enjoliveur… Et, plus grave, nous constatons qu’un écrou manque également et sa tige filetée est sectionnée! Étant donné le nombre de kilomètres qu’il nous reste, nous décidons de faire une halte dans la ville de Loreto pour faire réparer. Et nous en profiterons aussi pour renforcer la suspension arrière, ce à quoi nous pensions depuis quelques temps.

Quitte à y être, nous tentons également de faire réparer l’iphone, sans grand espoir. Nous trouvons un réparateur très sympa, qui nous dit de lui laisser l’appareil et de revenir le chercher à partir de 16h… Quelle n’est pas notre surprise de trouver porte close à 16h45. Finalement, il ouvrira, tout naturellement à 17h20. La sanction tombe, cassé, pas récupérable. Mince, c’était quand même bien pratique.

Entre temps, nous avions pris rendez-vous dans un garage pour le lendemain, nous nous installons donc au camping et partons visiter la ville. Nous avons la chance de tomber sur un soir où est célébrée la fête des morts. Sur la place sont installés des mausolées colorés, chacun dédié à un mort, avec sa photo, des objets à lui ou le représentant et éclairé de bougies et lampions. Cette ambiance donne une impression festive qui contraste avec le deuil tel qu’on le connait en France.

Le reste de la ville est très agréable, avec une jolie église éclairée par le soleil couchant.

Le lendemain, nous nous rendons au garage, où on nous dit de revenir à midi. Qu’a cela ne tienne, nous allons regarder si il est possible d’acheter une petite tablette pour remplacer l’iphone. Nous nous rendons au magasin, sur la porte il est écrit qu’il ouvre à 10h. A 11h15 donc, l’employé vient ouvrir les portes! Nous repartons finalement avec une tablette toute simple pour 70€, parfait.

Au garage, nous en avons normalement pour 2h. Sauf que nous ne repartirons que largement après 18h… Arg, le rythme mexicain commence à nous taper sur le système!!!

Et après une soirée d’essai, force est de constater que notre tablette ne fonctionne pas bien. Bon, il y a des jours sans…

Le lendemain, nous attendrons donc patiemment l’ouverture du magasin (à 11h07, il y a du progrès) pour l’échanger avant de quitter enfin Loreto, mitigés.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :