Ek Balam

Même si il y avait un peu de monde, les ruines d’Ek Balam sont beaucoup plus sauvages que celles de Chichen Itza.

Première agréable surprise pour les petits H explorateurs, ici on accède aux monuments et on peut monter admirer la vue depuis le haut! Nous grimpons donc, un bâtiment après l’autre, admirant ces constructions noyées dans la jungle.

Ici, la nature avait repris ses droits, de nombreuses plantes parsèment les édifices. Il y en a même un qui apparaissait sur le plan mais que nous n’avons pas su distinguer sous les arbres et plantes diverses!

Le traditionnel jeu de pelote est lui bien dégagé et nous tentons de nous fondre dans la culture en préparant, pour la cérémonie de sacrifice, un Jojo que ses jambes ne portaient plus… On vous rassure, les sœurs s’y sont opposées!

Nous poursuivons avec l’édifice principal, l’acropole, sur lequel de nombreuses sculptures sont conservées et restaurées. Entre autres, nous admirons une tête de dragon gigantesque. Elle est protégée des aléas climatiques tropicaux par des toits de palapas.

Pour y accéder, il faut donc gravir les hautes marches. Jusqu’au sommet, Ethel en a compté 109. Joshua, lui, a jeté l’éponge à la troisième. Seules les filles triompheront cette fois ci!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :